Agrocampus

Plus d'informations
il y a 1 mois 1 jour #446 par glenan
glenan créé le sujet : Agrocampus
L’Europe relance la saga Agrocampus à Beg Meil

Des fonds européens relancent l’activité du site de Beg Meil à Fouesnant (Finistère), spécialisé dans l’aquaculture. La direction rennaise du centre et le maire de Fouesnant auraient d’autres projets.

Roger Le Goff, maire de Fouesnant (Finistère), ne s’en cache pas. Redonner ses lustres d’antan à Beg Meil est une de ses priorités. La Ville y a déjà réalisé de la réserve foncière avec l’achat de deux biens. Fouesnant a investi un million d’euros avec l’acquisition de la Villa Parquer, anciennement propriété du site Agrocampus Ouest (ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation) et celle du terrain attenant de 4 000 m², propriété de la famille Parquer. Des projets financés par un prêt accordé par le Crédit Agricole, d’une durée d’emprunt de trois ans au taux de départ de 0,65 %.

Roger Le Goff reconnaissait, en novembre, s’autoriser à « jeter un œil » par-dessus le mur chez les voisins d’Agrocampus. « Je me suis entretenu avec Grégoire Thomas, le directeur d’Agrocampus, sur l’avenir du site de Beg Meil. Nous en sommes au stade des discussions et nous échangeons sur ce devenir. »Du côté de Beg Meil, des murmures évoquent un projet de thalasso. À la mairie, la réserve foncière est destinée à un « projet économique touristique ».

1,4 million de fonds européens

À l’époque, la destinée du site de recherche et de développement, spécialisé dans l’aquaculture et les espaces littoraux, était liée à l’obtention de subventions européennes qui tardaient à venir. L’ensemble dans un contexte ou l’État manifestait son désir de mettre en vente certains de ses biens immobiliers.

Mais voilà, l’Europe a enfin bougé. Le 14 mars, le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (Feamp innovation) a débloqué les fonds pour deux projets qui seront portés par Agrocampus Beg Meil ainsi que pour un troisième où Beg Meil sera partenaire mais pas porteur.

Filière concombres de mer et sauvegarde des huitres plates

L’ensemble de la subvention d’1,4 million d’euros concerne les projets HoloFarm, Polistr et Perle 2. HoloFarm a pour objectif d’initier une nouvelle filière de production aquacole pour les holothuries (concombres de mer). Polistr va permettre de développer des méthodes innovantes de culture des algues. Enfin, Perle 2 devrait permettre de restaurer l’espèce d’huîtres plates en rade de Brest et en baie de Bourgneuf.

Pour Agrocampus, le calendrier a pris son temps, avec un appel à projet qui date de 2017. L’attribution des fonds est en cours pour des travaux de recherche et de développement programmés jusqu’en 2021.

Pas de commentaire d'Agrocampus

Pourtant, la bonne nouvelle ne provoque pas un enthousiasme débordant chez Grégoire Thomas. Sollicité, le directeur d’Agrocampus Ouest, dont le siège est à Rennes, renvoie vers sa directrice de communication.« Nous n’avons pas encore eu la décision officielle ni la notification de l’attribution de ces fonds, insiste celle-ci. Je peux juste préciser qu’il n’y a pas de lien entre les fonds européens et la gestion d’un bâtiment. Pour le moment, nous ne souhaitons pas faire de commentaires sur le site. »

Même mutisme du côté de la mairie de Fouesnant, elle aussi contactée. Les questions restent donc en suspens. La recherche et le développement pour ces projets vont-ils se dérouler à Beg Meil ? Agrocampus va-t-il déménager son établissement ? Le bâtiment est-il en vente ou sera-t-il conservé par le ministère de l’Agriculture ? Que va devenir la réserve foncière de la Ville de Fouesnant ?

Please Connexion or Créer un compte to join the conversation.

Temps de génération de la page : 0.192 secondes
Propulsé par Kunena