Beg-Meil : une cale inaccessible

Plus d'informations
il y a 2 ans 2 mois #158 par glenan
COM_KUNENA_MESSAGE_CREATED_NEW
Beg-Meil : une cale inaccessible
Le Télégramme 4 aout 2016





Les petites incivilités se multiplient sur la cale de Beg-Meil et le maire a décidé de mettre le holà. Il y a peu, la cale se signalait par ses débordements nocturnes. Une période révolue, grâce ou à cause de la maréchaussée, qui a mis les moyens pour disperser les fêtards. Aujourd'hui, le malaise est diurne. La mairie et la gendarmerie semblent avoir ciblé les fauteurs de troubles.

Le rendez-vous des ados

Bien calme l'hiver, la cale de Beg-Meil est une vraie ruche en été. Le matin, les plaisanciers vont et viennent, la capitainerie oeuvre. Les écoles de kayak (Centre nautique), de stand up paddle et la location de fly boards s'accaparent l'espace. Les passagers pour l'Archipel des Glénan ou Concarneau envahissent la cale par vagues successives. L'après-midi, les plagistes font leur apparition, très souvent en famille. Car le site est à deux pas des commerces, facile d'accès, abrité. Mais voilà, c'est aussi devenu le rendez-vous des ados. Un public bon enfant, rieur et farceur.

Malheureusement, leur nombre important entraîne des tensions et quelques heurts. Notamment lorsque les marins rentrent au port et tentent d'accoster sur une cale bondée. La multiplication des pêcheurs à la ligne n'éclaire pas la situation.

« De réels problèmes depuis l'an passé »

Roger Le Goff est formel : « Les incivilités à la cale viennent des usagers des bus des plages ». Depuis une douzaine d'années, la Qub a mis en place des lignes estivales au départ de Quimper pour un tarif unique de 3 €. Le major Lefebvre, chef de la brigade de Fouesnant en l'absence du lieutenant Lemaitre est du même avis. « Nous constatons de réels problèmes depuis l'an passé où nous sommes intervenus dans le bus. Certains grimpent à bord des bateaux, ne respectent pas les autres usagers ». Le phénomène de masse aidant, les mots aigre-doux sont devenus monnaie courante aux abords de la cale. « Nous allons renforcer nos patrouilles », promet le gendarme. « La police municipale sera également plus présente », assure le maire. Hier après-midi, nous n'avons pu joindre aucun responsable de la Qub.
Pièces jointes :

Please Connexion or Créer un compte to join the conversation.

Temps de génération de la page : 0.094 secondes
Propulsé par Kunena