Migrants de Calais au Renouveau

Plus d'informations
il y a 2 ans 10 mois #100 par glenan
COM_KUNENA_MESSAGE_CREATED_NEW
Pièces jointes :

Please Connexion or Créer un compte to join the conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 10 mois #101 par glenan
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Vingt-sept migrants vont séjourner trois mois à Beg-Meil
Par Philippe GUEGAN. Ouest France

Les migrants de Calais devaient prendre leurs quartiers à Fouesnant (Finistère) au petit matin. L’État et la fondation Massé-Trévidy les accompagneront dans leur quotidien.


Ils ont quitté la zone de « La jungle », à Calais, à 17 h ce mardi après-midi. 27 migrants, dont la nationalité n’a pas été dévoilée par la préfecture, devaient arriver au petit matin au village vacances du Renouveau de Beg-Meil, à Fouesnant. « Nous estimons que le bus arrivera au centre d’accueil vers 4 h du matin », confirmait hier soir Éric Étienne, secrétaire général de la préfecture du Finistère.Le séjour fouesnantais de ces 27 migrants pourrait durer de quelques semaines à plusieurs mois. « Ils resteront le temps nécessaire pour les accompagner dans leurs demandes d’asile, expliquait Éric Étienne. J’estime que l’on peut tabler sur une durée raisonnable d’un hébergement temporaire qui emmènerait à la sortie de l’hiver, vers la fin mars. »
Une trentaine de migrants de Calais attendus à Fouesnant

Par Philippe GUÉGAN. Ouest France


Un bus de migrants de Calais (Pas-de-Calais) devrait quitter « La Jungle » ce mardi vers 16 h. Ils sont attendus à Fouesnant (Finistère) ce mercredi au petit matin.

La nouvelle est tombée ce lundi après-midi. Une petite trentaine de migrants, se trouvant actuellement à la lande de Calais devrait quitter le Pas-de-Calais ce mardi dans l'après-midi.

Ils sont attendus en Bretagne mercredi au petit matin où ils seront hébergés sur la commune de Fouesnant (Finistère).

« Nous ne serons véritablement certains du nombre des migrants à destination de Fouesnant que lorsqu’ils seront dans le bus », confirme Éric Étienne, secrétaire général de la préfecture du Finistère.

Un service d’assistance, s’appuyant sur la Croix-Rouge et la fondation Massé-Trévidy, accueillera les réfugiés à la descente du bus.

Please Connexion or Créer un compte to join the conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 8 mois #117 par glenan
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Des membres de la Croix Rouge et le maire de Fouesnant (au centre) au village vacances après l'arrivée des migrants.

Pièces jointes :

Please Connexion or Créer un compte to join the conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 7 mois #119 par glenan
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Depuis ce mardi, il n'y a plus de migrant à Fouesnant

Ouest France 16 mars 2016 Par Philippe GUÉGAN.



Le dernier couple de migrants hébergés au village vacances du Renouveau de Fouesnant (Finistère) a rejoint Brest ce mardi 15 mars 2016 en début d'après-midi.

Saïd, l'ex général peshmerga, qui a posé les armes en décembre dernier après trente ans de guérilla, Sana, sa compagne, et Adam, qui est né à Quimper le 22 février dernier, étaient les derniers réfugiés irakiens encore présents au centre d'accueil et d'orientation (CAO) du Renouveau, à Fouesnant (Finistère).
Pièces jointes :

Please Connexion or Créer un compte to join the conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 2 semaines #173 par glenan
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
15 migrants de Calais sont arrivés à Fouesnant

Par Tudi Crequer, France Bleu Breizh Izel mardi 25 octobre 2016 à 19:07

Quinze migrants ont quitté Calais mardi après-midi, direction Fouesnant dans le Finistère. Ils sont arrivés vers 22 h et sont accueillis dans un village-vacances de la commune. Ce n'est pas la première fois que la commune est sollicitée par l'Etat.

Depuis mardi soir, quinze migrants dorment dans le Village Vacances Renouveau Ty Nod, à Fouesnant dans le Finistère. Quelques heures avant leur arrivée, la préfecture a décidé de l'annoncer dans un communiqué :



Le Centre d'Accueil et d'Orientation (CAO) de la commune de 10 000 habitants avait déjà été réquisitionné par l'Etat en janvier dernier. Une cinquantaine de migrants avait alors été accueillis par des bénévoles de Massé Trévidy. La fondation se mobilise à nouveau pour prendre en charge les nouveaux migrants qui arrivent. D'après la préfecture du Finistère, ils devraient être 35 au total, hébergés à Fouesnant à partir d'aujourd'hui. " 20 autres doivent les y rejoindre le 26 octobre 2016", précise-t-elle dans son communiqué.

D'autres villes de Bretagne doivent également accueillir des migrants de Calais. C'est le cas de Trébeurden ou de Trégastel, dans les Côtes d'Armor.
Pièces jointes :

Please Connexion or Créer un compte to join the conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 2 semaines #174 par glenan
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Migrants à Fouesnant. Une quinzaine de réfugiés accueillis à Beg-Meil

Modifié le 26/10/2016 à 14:25 | Publié le 25/10/2016 à 23:18 Par Philippe GUÉGAN.


Une quinzaine de migrants en provenance de la jungle de Calais sont arrivés ce mardi soir au centre de vacances du Renouveau de Beg-Meil, à Fouesnant (Finistère). 20 autres sont attendus ce mercredi.



En janvier dernier, une trentaine de migrants avaient été hébergés au village vacances du Renouveau de Beg-Meil. Mi-mars, à l’heure du bilan, l’expérience s’était avérée positive, pour la préfecture du Finistère.Un constat partagé par les élus de Fouesnant et le collectif citoyens solidaires du Pays fouesnantais, qui s’était formé pour soutenir et aider les migrants.Ce mardi, à 22 h 20, c’est à nouveau quinze réfugiés, en provenance de Calais, qui ont été accueillis au village vacances du Renouveau. 20 autres sont attendus ce mercredi.

Afrique de l’est, Afghanistan et Palestine

« Nous savions depuis longtemps, que nous aurions à héberger à nouveau des migrants, confirme Roger Le Goff, maire de Fouesnant. Le même dispositif est reconduit. Les migrants sont hébergés au Renouveau, la prise en charge du quotidien revient à la fondation Massé-Trévidy, la mairie de Fouesnant apporte un peu de soutien logistique. »Les migrants originaires du Soudan, d’Érythrée, de Somalie, d’Éthiopie, d’Afghanistan et de Palestine ont été pris en charge par la Croix Rouge, avant de se voir désigner un hébergement.



Le collectif, qui rassemble toujours une soixantaine de membres, se remobilise pour recenser et répondre au quotidien aux besoins des nouveaux arrivants, en relation avec le Secours catholique. « La période de l’année est différente, précise David Torondel, porte-parole du collectif. Les besoins le seront sans doute aussi. »
Pièces jointes :

Please Connexion or Créer un compte to join the conversation.

Temps de génération de la page : 0.127 secondes
Propulsé par Kunena