Reportage réalisé en novembre 2007 avec l’aimable accord du Commandant de la FOSIT BREST et la participation du Chef de poste, le Premier Maître Jean-Laurent Guerin.

Pour visualiser la vidéo et les diaporamas, il vous faut accepter le contenu bloqué par Windows ( Flash Player )

Le Sémaphore

Toutes les explications en vidéo :

Histoire

Les Missions

Fonctionnement

Moyens

 

 

Situation géographique : Commune de Fouesnant, Finistère.

Position géographique : 47°51'02" N - 003°58'36"" W

Son histoire

Cliquez sur la photo pour voir le sémaphore à différentes époques

Le sémaphore de Beg Meil a été édifié vers 1861 sur l'emplacement d'un ancien corps de garde. La superficie initiale du terrain militaire est de 7626 m². Situé dans un cadre admirable, il assure la surveillance de la baie de Concarneau et des approches des îles de Glénan.

Un poste de type I est achevé fin 1861, armé par le matelot de 3ème classe Saliou, que l'on retrouvera mort un an plus tard. Il sera remplacé par le matelot Lebras, qui poursuivra sa carrière dans le corps des guetteurs.

 

Le Cap Coz et Beg Meil devenant les lieux privilégiés de promenade des quimpérois, certains envisagent d'y faire construire des résidences, menaçant ainsi sérieusement le champ de vue du sémaphore. La très vive protestation émise par le Préfet maritime à cette occasion va obliger l'Etat à se doter de moyens législatifs, dont la loi du 18 juillet 1895.

 

Durant la Seconde Guerre Mondiale, les allemands, occupent et modifient le poste : ils détruisent l'ancien corps de garde, construisent blockhaus et ouvrages divers et couchent le menhir qui obstruait la vue dans la partie Est du champ de vue. A la libération le poste est remis en état mais reste en gardiennage, l'Etat- major lui préférant le sémaphore de l'île de Penfret.

 

Le 19 décembre 1962, Beg Meil, passé depuis sous la responsabilité de l'arrondissement maritime de Lorient est réactivé. Il revient en 1976 dans le giron de l'arrondissement maritime de Brest.

La tour est rehaussée en 1983.

 

Photos de l’inauguration de la tour après sa refonte en 1983 (Source : sémaphore de Beg-Meil)

L'ensemble du bâtiment est réhabilité en 1986, les logements sont rénovés et une nouvelle chambre de veille est édifiée.

 

 

Les Missions

Des missions de sauvegarde :

  • Sauvegarde de la vie humaine
  • Ecoute des fréquences de détresse
  • Diffusion des informations relatives à la sécurité
  • Signalisation des avis de coup de vent et tempête
  • Participation aux opérations de sauvetage en mer
  • Prévention des populations maritimes
  • Concours aux missions des autres administrations
  • Observations météorologiques au profit de la Marine Nationale et Météo-France

Des missions de défense :

  • Surveiller l’espace maritime et aérien
  • Veiller les fréquences radioélectriques militaires et civiles
  • Diffuser les informations recueillis aux autorités

 

Le fonctionnement

Le sémaphore de Beg-Meil est activé du lever au coucher du soleil, il assure la surveillance de l’espace maritime à l’ouvert de la baie de La Foret et de l’archipel de Glénan, zone très fréquentée par les plaisanciers. Il est armé par une équipe de cinq personnes dont voici un exemple.

 

   

Olivier Frimas Chef de poste de 2008 à 2011

Décembre 2011, le nouveau chef de poste au sémaphore de Beg-Meil, le premier-maître Éric Simier succède à Olivier Frimas (crédit photo Ouest France)

 A gauche,l’équipe en place en 2007 sous la responsabilité de Jean-Laurent Guerin (première photo) et ensuite les équipes de 2008 à 2011 sous la responsabilité d'Olivier FRIMAS

Cette équipe reporte à la fois à la FOSIT de Brest ( Formation Opérationnelle de Surveillance et d’Information Territoriale ) et au Préfet maritime de la région Atlantique dont le commandant en chef est le Vice-Amiral d’Escadre Xavier ROLIN. La FOSIT Brest représente 26 sémaphores dont le commandant est le Capitaine de Corvette SCHAEFER.

Pour plus d’informations sur la FOSIT :

http://www.defense.gouv.fr/marine/decouverte/activites/service_public/semaphore

 

 

(Photos prisent dans le sémaphore de Beg-Meil)

 

Les moyens

Pour veiller et communiquer :

Le personnel dispose de jumelles grossissant 25 fois, d’un radar plein jour, d’émetteurs/récepteurs radio, d’un radiogoniomètre ainsi que d’équipements météorologiques pour effectuer les observations météo au profit des usagers de la mer et de Météo-France.

La devise

Enveloppe

Les bornes marine du sémaphore

Cliquez sur l'image pour en savoir plus sur les bornes

Exercice au sémaphore

exercice de courte durée avec l' atterrissage d'une alouette III.

Cliquez sur l'image pour regarder la vidéo

 


Hélico ALOUETTE III N°997 de l'aéronautique navale de Lanvéoc, exercice TAG (Touch And Go) sur la DZ (Drop Zone) du sémaphore...

L'entretien

Travaux de peinture au sémaphore : Une fois tous les dix ans le pylône de transmission du sémaphore voit ses couleurs rouges et blanches remises à neuf. Pendant quatre jours et perchés à quelques 50 mètres du sol , deux peintres alpinistes vont ainsi utiliser 300 kg de peinture.

 

Les vestiges de la seconde guerre sur le site du sémaphore

Cliquez sur l'image pour découvrir en détail tous les vestiges

Anecdote

Photos

 

Document réalisé par Thierry Sanson pour Beg-Meil.fr